Cheryl Hole

Cheryl Hole parle de groupes de filles, de Drag Race UK et plus encore!

Elle se décrit comme la «reine médiocre d’Essex», mais l’étonnante Cheryl Hole est tout sauf.

Cette artiste engageante et divertissante a utilisé son charisme, son caractère unique, son courage et son talent pour se hisser dans le top 4 de la première saison de RuPaul’s Drag Race UK. D’elle Jeu de Snatch prendre en charge Le seul moyen est l’EssexS Gemma Collins pour exceller dans le cadre de Filth Harmony dans le défi du groupe de filles, elle a servi des regards féroces et beaucoup de cœur.

Cheryl ne se repose pas sur elle Course de dragsters lauriers, elle travaille d’arrache-pied sur un nouveau podcast, où elle parle d’un sujet qui lui tient à cœur. Sur Groupe de filles potins, produit par World of Wonder, Cheryl et une invitée spéciale analysent et évaluent certains des groupes de filles les plus emblématiques de l’histoire. Son camarade Course de dragsters camarade Hortensia Blu était l’invité du premier épisode, qui a débuté le 9 juillet (et que vous pouvez écouter ici.)

Cheryl est une reine dans le vrai sens du terme, et elle a gracieusement pris le temps de discuter avec nous de Groupe de filles potins, son expérience sur Drag Race UK, et répondez au Socialite sept.

Tout d’abord, félicitations pour votre arrivée dans le top 4 de RuPaul’s Drag Race UK.

Oh, merci, ma chérie. C’était une montagne russe, mais nous y sommes arrivés à la fin. (Des rires)

Quelle est la chose la plus cool qui vous soit arrivée depuis que vous êtes sur Drag Race UK?

Vous savez, je suis entré dans la série sans réelle attente de ce qui allait suivre, donc tout ce qui est venu était si frais et si excitant. Je pense que je ne savais tout simplement pas à quel point cela allait être. Donc, chaque concert qui est arrivé, chaque occasion de voyager… J’ai pu aller à Amsterdam et voyager – et être transporté aux États-Unis pour DragCon était fou. Je suis très reconnaissant pour toutes les opportunités qui se sont présentées après le spectacle.

Avez-vous des regrets à propos de votre temps dans l’émission?

Oh non. Je suis vraiment une personne qui pense que la série est une capture d’écran de votre vie à un moment donné. Il est très facile de dire: «J’aimerais pouvoir faire ceci, j’aimerais pouvoir le faire» car il y a eu tellement de croissance depuis le tournage et mon approche du drag a grandi. Donc, bien qu’il n’y ait rien que je changerais vraiment, je souhaiterais juste pouvoir «zhuzh» sur certaines de mes pistes, si vous voulez.

Quel a été votre défi préféré?

Maintenant, on me pose souvent cela et c’est une question très difficile à cerner, donc je dis toujours que j’ai deux défis préférés. L’un était les groupes de filles, car vous savez que j’aime les groupes de filles et je ne me tais pas à ce sujet. Je devais juste vivre mon fantasme qui prenait vie sur scène et qui synchronisait les lèvres et dansait les bottes de la maison. Le deuxième, même si c’était ma disparition, je dois dire que partir sur une telle hauteur en faisant le défi de relooking avec ma sœur a été l’un de mes meilleurs moments de la série.

Parlons de votre nouveau podcast. Quelle en a été l’inspiration?

Les podcasts ont toujours été une de mes passions. J’adore en coller un quand j’ai un long trajet à faire parce qu’avant Course de dragstersJ’avais l’habitude de conduire à tous mes concerts – que ce soit à Cambridge ou à Londres – donc j’aurais au moins une heure de route. Je collerais un podcast et j’avais l’impression d’être dans la voiture avec deux autres personnes en train de discuter – même si je ne bavardais pas en retour.

C’était l’une de ces choses que j’ai toujours voulu faire, et ce n’était que lorsque nous étions enfermés à l’intérieur de nos maisons, en disant: «Que puis-je faire? Comment puis-je être productif en utilisant ce temps? » car il est très difficile de se concentrer sur un projet lorsque vous allez de ville en ville et que vous vous présentez dans un hôtel et que vous avez ensuite deux heures pour vous préparer. Je me dis: « Je ne peux pas enregistrer un podcast. » Donc, je me suis dit: « Utilisons cette fois-ci », mais je me suis également dit: « De quoi mon podcast peut-il être question? » Et, évidemment, j’ai choisi ma spécialité, les groupes de filles.

Quels sont vos groupes de filles préférés, à part Girls Aloud bien sûr?

J’ai un goût très varié dans les groupes de filles. J’aime tous mes groupes de filles britanniques comme le Sugababes et Les samedis. De toute évidence, dans le monde entier, le Spice Girls J’ai adoré et adoré. J’ai aussi une telle passion pour les groupes de filles d’il y a des années, comme j’adore le Sœurs pointeurs, J’aime Les Supremes, J’aime Exposer, Je les aime tous. C’est l’une de ces choses qu’un groupe de filles a toujours une chose très pertinente à leur sujet que tout le monde peut aimer et adorer – que ce soit la musique, la mode ou les concerts. Nous adorons tous leur travail.

Si vous pouviez créer le groupe de filles de vos rêves, qui choisiriez-vous pour en faire partie?

Oh mon Dieu, c’est une bonne question. J’aurais évidemment moi-même parce que je pense que je serais très amusant, Kelly (Rowland) de L’enfant du destin, elle serait fabuleuse. Vous voudriez que Victoria (Beckham) des Spice Girls apporte les looks, la mode, les points et les regards sur la foule. Et tu veux quelqu’un de très énergique, alors je voudrais certainement que Jade (Thirlwall) de Petit mélange car elle organiserait la fête et stimulerait la foule. Et puis tu as besoin de quelqu’un avec des voix de tueur, alors j’irais avec Nadine (Coyle) de Filles à voix haute. Je pense que c’est une très bonne programmation.

Qui est sur votre liste d’invités pour le podcast?

J’ai dit dès le départ, chaque semaine, j’aimerais un co-animateur avec moi qui a une passion pour les groupes de filles, mais plus important encore, c’est l’un de mes bons Judys. J’ai pas mal de co-hôtes spéciaux qui me tiennent à cœur et dont certains sont très populaires et très appréciés dans le monde du drag, donc ça va être très excitant. Mais mon objectif avec ce podcast est d’avoir autant de personnes que possible qui ont travaillé ou qui ont fait partie des groupes. Par exemple, j’adorerais faire un épisode avec Destiny’s Child et éventuellement avoir l’une des filles – mais si je dois avoir LaTavia (Roberson) ou Farrah (Franklin), c’est tout à fait bien pour moi! (Des rires)

Avez-vous des aspirations pour enregistrer quelque chose de votre choix?

J’ai toujours voulu faire un clip vidéo. Je n’ai jamais vraiment pensé: «Oh, je vais sortir de la musique», parce que nous avons tous entendu mes styles vocaux dans la série. C’est beaucoup: «Je vais parler de ça parce que personne ne veut m’entendre chanter.» Mais j’adorerais sortir un clip, j’adorerais créer un projet visuel, comme l’a fait Beyoncé avec son album visuel. J’adorerais faire un projet visuel avec des notes de musique.

Cheryl répond aux sept mondains

Quand as-tu su que tu voulais faire du drag?

J’ai toujours été impliqué dans le drag depuis mon plus jeune âge, car c’est une de ces choses qui est impliquée dans la pantomime, c’est impliqué avec Lily Savage sur votre télé du samedi soir et Dame Edna Everage. Cela a toujours été incorporé dans mon monde, mais je n’ai jamais pensé que c’était quelque chose que je pouvais réellement faire, et ce n’était que lorsque j’ai regardé les premières saisons de Course de dragsters de RuPaul et j’ai pensé: «en fait, c’est une version très contemporaine de la traînée» et j’ai pensé «c’est quelque chose que je pourrais vraiment faire». Je l’ai vraiment exploré pendant mes années universitaires et le drag a vraiment influencé mon travail que je créais. Je me suis spécialisé dans la danse et la chorégraphie à l’université, donc le mouvement des reines et autres inspiraient tout ce que je faisais. J’ai obtenu mon diplôme et puis voilà, je suis tombé dedans.

Qui a eu la plus grande influence sur vous?

Voir également

RuPaul’s Drag Race All-Stars Episode 3 «Obtenez une chambre!

Je dois dire, et c’est pourquoi je fais le podcast, que je dois dire que les groupes de filles ont eu une telle influence toute ma vie. Une grande partie de mes influences en termes de costumes et ma performance et mon esthétique visuelle viennent de groupes de filles des Spice Girls aux Girls Aloud et The Saturdays. Ils influencent des moments clés de ma vie et de ma carrière de performance qui m’ont toujours marqué. Et puis, bien sûr, Miss Lady Gaga a inspiré beaucoup de mon travail. (Des rires)

De qui vos fans seraient-ils surpris d’apprendre que vous êtes fan?

Je pense que les gens seraient surpris de constater que je suis un grand fan de musique classique. Je ne l’écoute pas régulièrement, mais je suis un grand fan de musique classique parce que lorsque je faisais ma formation de danse, c’était tout ce que nous utilisions pour les cours de technique. Cela fait partie de ma carrière de danseur qui m’a influencé. Et j’adore quand les artistes pop utilisent la musique classique dans leur travail pour créer du théâtre, pour créer une atmosphère, je veux dire que Gaga a tout un corpus de travail basé sur ces intermèdes classiques avec son nouvel album et je pense juste que c’est absolument génial.

Quelle est votre chanson de synchronisation labiale de rêve?

Oh mon Christ. (Rires) Il y en a quelques-uns, mais si je devais choisir la chanson de synchronisation labiale de mes rêves, je pense honnêtement qu’elle devrait être… oh, c’est une chanson difficile! Vous savez ce que je pense entrerait dans l’histoire? Je pense à «Love on Top» de Beyoncé parce que je pense que voir la synchro labiale des reines à chaque fois que cette touche change, à chaque fois qu’elle entre en action, je pense que ce serait électrique. C’est ma chanson de fin de soirée.

Quelles sont les trois choses sans lesquelles vous ne pouvez pas vivre?

D’accord, je ne peux pas vivre sans mon fiancé, car il m’aide tellement dans ma vie de tous les jours. C’est un saint absolu. Je ne peux pas vivre sans toilettes (rires.) Je pense que c’est pratique pour celle-là. Et je ne peux pas vivre sans pizza parce que c’est mon repas préféré.

Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu?

Il y en a deux qui m’ont marqué pour des raisons très différentes. Mon premier conseil a été lorsque je venais de commencer mon travail chez TGIFridays. J’ai passé toute ma vie universitaire à TGIFridays entre les cours de danse. Les bâtonnets de mozzarella n’aidaient pas le tour de taille (rires.) Ils m’ont dit lors de mon premier jour d’entraînement: «Être tôt c’est être à l’heure, être à l’heure c’est être en retard, et être en retard est complètement inacceptable.  » Cela m’a toujours marqué et je suis toujours celui qui est prêt pour le concert, je suis toujours en avance pour un ramassage. C’est une chose qui m’arrive. L’autre est un conseil que Sasha Velour m’a donné avant Course de dragsters a été annoncé. Elle a dit: « Allez toujours au-delà de ce qu’ils demandent et réalisez plus que leurs attentes. »

De quoi êtes-vous le plus reconnaissant?

Je suis tellement reconnaissante pour tout le soutien que j’ai reçu toute ma vie – de ma famille aux fans qui sont derrière moi, cette petite reine médiocre de l’Essex. Qu’il s’agisse d’une personne qui me montre de l’amour ou d’un millier de personnes qui me montrent de l’amour, je suis tellement reconnaissante que les gens me soutiennent, soutiennent mon métier et soutiennent le travail que je veux diffuser dans le monde – et vraiment faire de ce monde un endroit si positif. Parce que je pense que dans le monde dans lequel nous vivons et à quel point c’est fou, je pense que tout le monde doit avoir une vision positive de la vie et faire de son mieux pour effacer la négativité.

Suivez les derniers épisodes en vous abonnant à «Potins de groupe de filles» et suivez Cheryl sur Instagram et Twitter.


PLUS DE FABULOSITÉ DRAG QUEEN

chargement de vidéos

Chargement des vidéos …


CURT ET FRANK: LES TÊTES


DE NOS PARTENAIRES

★ Cette maison du Missouri avec une prison fonctionnelle est la dernière liste immobilière à devenir virale. [OMG BLOG]

★ «Meeka Pints?» Yang, Louis-Dreyfus hilarante boucher le nom de Pence pour se moquer des républicains qui ne peuvent pas dire «Kamala». [Towleroad]

★ Tosh.0 annulé à Comedy Central après 12 ans. [Evil Beet Gossip]

★ Premier coup d’œil: Ryan MurphyS Les garçons du groupe mettant en vedette Matt Bomer et Jim Parsons. [Curt and Frank]

Dominique Thiem est le nouvel ambassadeur de la marque Duravit. [Kenneth in the 212]

★ Vers ce jour de 1958, Sophia Loren fumé une cigarette et mangé un sundae de crème glacée comme on le faisait. [Go Fug Yourself]

James Blunt a suivi un régime entièrement composé de viande pendant deux mois et a contracté le scorbut. [Celebitchy]

★ Amazon interdit la comédie gay de 2010 Vous devriez rencontrer mon fils! comme offensant pour une raison quelconque. [Boy Culture]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *