With Drawn Arms (Tommie Smith Statue)

1968 L’olympien Tommie Smith «With Drawn Arms» ouvre le Festival du film Hybrid Hamptons – EURweb

Avec bras dessinés (Statue de Tommie Smith)

Avec bras dessinés (Photo: avec bras dessinés)

* Si vous n’avez pas entendu, la 28e édition Festival international du film des Hamptons, présenté par HamptonsFilm, qui se déroulera virtuellement et dans des drive-in Out East à partir de 8-14 octobre 2020.

Avec le modèle hybride du festival de cette année, il permet aux gens à travers les États-Unis et pas seulement dans la région des Hamptons de faire l’expérience de la programmation, quelque chose qui n’a pas toujours été accessible.

Le festival s’ouvrira avec une projection de AVEC BRAS TIRÉS, un documentaire sur l’héritage de l’olympien Tommie Smith aux Jeux olympiques de 1968. Le festival projettera également Regina King’s UNE NUIT À MIAMI… comme Closing Night, présente une projection du documentaire TEMPS et hôte «Une conversation avec…» Leslie Odom, Jr., parmi beaucoup plus de programmation.

HIFF a été fondé pour célébrer le cinéma indépendant et présenter à notre public un éventail unique et varié de films et de cinéastes internationaux. 2020 a marqué la dixième fois consécutive qu’un film du Festival est devenu l’éventuel gagnant du meilleur film aux Oscars, faisant du HIFF le seul festival au monde avec une telle distinction.

Vous pouvez voir la gamme complète ci-dessous.

PLUS DE NOUVELLES: Daveed Diggs co-stars dans la nouvelle série Showtime «The Good Lord Bird» / VIDEO

Festival international du film des Hamptons

LE 28E FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE HAMPTONS

Projections virtuelles et au volant: du 8 au 14 octobre 2020

Coprésidents du HIFF Alec Baldwin et Randy Mastro
Directeur exécutif Anne Chaisson
Directrice artistique David Nugent

QUOI | Le Festival international du film des Hamptons 2020

Projections virtuelles et drive-in

QUAND | 8-14 octobre 2020

LES FAITS MARQUANTS DU HIFF 2020 INCLUENT

Film de la soirée d’ouverture – AVEC BRAS TIRÉS

Film de la soirée de clôture – UNE NUIT À MIAMI…

Première mondiale –HARRY CHAPIN: EN CAS DE DOUTE, FAITES QUELQUE CHOSE

Premières américaines – AMMONITE, JE SUIS GRETA, FOU, PAS FOU, FIREBALL: VISITEURS DES MONDES SOMBRES et ROSIE JOUE JULIE

Films phares – AMMONITE, LE PÈRE, MINARI, NEUF JOURS, NOMADE, SON DE MÉTAL, et WANDER DARKLY

Série «Une conversation avec…» à présenter Kate Winslet, Leslie Odom, Jr. et Steven Yeun

SITE WEB | http://hamptonsfilmfest.org/

** LES PARTICIPANTS PASSÉS INCLUENT **

Camila Morrone, Brian DePalma, Candace Bergen, Christine Baranski, Lulu Wang, Aldis Hodge, Tim Blake Nelson, Alfre Woodard, Noah Baumbach, Trey Edward Shultz, Taylor Russell, Kelvin Harrison Jr., Jane Rosenthal, Lena Olin, Julie Andrews, Maggie Gyllenhaal, Emilio Estevez, Armie Hammer, Jennifer Garner, Matthew Broderick, Alessandro Nivola, Daveed Diggs, Kumail Nanjiani, Timothee Chalamet, Daniel Kaluuya, Allison Williams, Jordan Peele, Danielle Macdonald, Patrick Stewart, Rob Reiner, Alan Cumming, Sam Rockwell, Margot Robbie, Jamie Bell, Andy Serkis, Diane Kruger, Amandla Stenberg, Rosamund Pike, Jamie Dornan, Emily Blunt, John Slattery, Lupita Nyong’o, Richard Gere, Ben Stiller, Bill Murray, Shailene Woodley, Liev Schreiber, Charlize Theron, Alexander Skarsgard, Olivia Wilde, Alan Alda, Morgan Freeman, Julianne Moore, Hilary Swank, Meryl Streep, Sienna Miller, Riz Ahmed, Anna Kendrick, Helena Bonham Carter et Nathan Lane, parmi beaucoup d’autres.

À PROPOS DE HAMPTONSFILM

HamptonsFilm, siège du Festival international du film des Hamptons (HIFF), basé dans les Hamptons à l’extrémité est de Long Island a été fondé en 1992 pour célébrer l’art du cinéma et présenter à notre public un éventail unique et varié de films et de cinéastes internationaux. avec un festival du film annuel chaque octobre. Une organisation à but non lucratif avec des projections tout au long de l’année de films narratifs et documentaires mondiaux, un laboratoire de scénaristes et de vastes initiatives éducatives, HamptonsFilm propose des programmes qui éclairent, éduquent et offrent une exposition inestimable aux cinéastes, tout en fournissant également l’est de Long Island. avec une expérience éducative et culturelle qui enrichit la vie de ses citoyens et contribue à l’économie locale. HIFF célèbre ses 28 ans, l’événement phare de HamptonsFilm, est un événement cinématographique annuel en première dans l’État de New York, et est une vitrine intime de certaines des meilleures offres de l’année dans le cinéma contemporain du monde entier. Attribuant aux cinéastes des prix en espèces et en biens et services de plus de 180000 $ chaque année, avec plus de 4,5 millions de dollars attribués en fonds et services de concours au cours des 27 dernières années, notre programme continue de jouer un rôle important pendant la saison des récompenses. 2019 a marqué la dixième fois consécutive qu’un film du Festival est devenu l’éventuel gagnant du meilleur film aux Oscars, faisant du HIFF le seul festival au monde avec une telle distinction. Pour plus d’informations, veuillez visiter hamptonsfilmfest.org.

Programmation du Festival international du film Hamptons 2020:

FILM DE NUIT D’OUVERTURE

AVEC BRAS TIRÉS

dir. Glenn Kaino, Afshin Shahidi (États-Unis), 2020

Première mondiale

Alors que l’hymne national jouait pendant les Jeux olympiques de 1968, le champion médaillé d’or Tommie Smith a fièrement levé le poing en l’air; cet acte de protestation silencieuse est devenu l’une des images les plus reconnaissables de l’histoire du sport. Près de cinquante ans plus tard, Smith s’est associé à l’artiste Glenn Kaino pour l’aider à explorer et à élargir son héritage. Dans le processus, le duo voyage à travers le pays, rencontrant des personnalités clés qui ont été inspirées par le sacrifice de Smith et travaillant sur de nouveaux projets artistiques conçus pour relier l’intention de Smith à une nouvelle génération. L’histoire inédite de son sacrifice devient un récit édifiant sur la façon dont nous devons travailler ensemble pour garder les histoires de chacun vivantes, et un rappel de combien, mais aussi peu, a changé pour les athlètes qui utilisent leur voix pour faire une différence. Projection également dans la section Films of Conflict & Resolution.

FILM DE CLÔTURE DE LA NUIT

UNE NUIT À MIAMI…

dir. Regina King (États-Unis), 2020

Lors d’une nuit incroyable en 1964, quatre icônes du sport, de la musique et de l’activisme se réunissent pour célébrer l’un des plus grands bouleversements de l’histoire de la boxe. Lorsque l’opprimé Cassius Clay, bientôt appelé Muhammad Ali (Eli Goree), bat le champion des poids lourds Sonny Liston au Miami Convention Hall, Clay a commémoré l’événement avec trois de ses amis: Malcolm X (Kingsley Ben-Adir), Sam Cooke (Leslie Odom, Jr.) et Jim Brown (Aldis Hodge).

Basé sur la pièce primée du même nom, ONE NIGHT IN MIAMI… est un récit fictif inspiré de la nuit historique que ces quatre personnages formidables ont passée ensemble. Il examine les luttes auxquelles ces hommes ont été confrontés et le rôle vital qu’ils ont joué chacun dans le mouvement des droits civiques et le bouleversement culturel des années 1960. Plus de 40 ans plus tard, leurs conversations sur l’injustice raciale, la religion et la responsabilité personnelle résonnent toujours. Une version d’Amazon Studios.

FILMS DE SPOTLIGHT

AMMONITE

dir. Francis Lee (Royaume-Uni / Australie / États-Unis), 2020

Première américaine

Mary (lauréate d’un Oscar® Kate Winslet), une paléontologue talentueuse longtemps négligée par les sociétés scientifiques patriarcales de l’Angleterre du XIXe siècle, travaille seule, à la recherche de fossiles communs sur la côte accidentée pour les vendre aux touristes. Lorsqu’un visiteur fortuné confie à Mary le soin de sa femme en deuil Charlotte (candidate aux Oscars® Saoirse Ronan), elle ne peut pas se permettre de refuser son offre. Malgré l’affrontement initial entre leurs classes sociales et leurs personnalités, le couple développe rapidement un lien intense, les obligeant à déterminer la vraie nature de leur relation. Suite puissante à son pays primé GOD’S OWN COUNTRY, AMMONITE de Francis Lee est une histoire d’amour vivante et brute qui rend hommage à la vie de femmes pionnières méconnues à leur époque. Une version néon.

LE PÈRE

dir. Florian Zeller (Royaume-Uni / France), 2020

Roguish, fougueux et résolument dans le déni de sa mémoire malade, Anthony, 80 ans (lauréat d’un Academy Award® Anthony Hopkins) vit seul dans son appartement londonien et rejette chaque gardien sa fille dévouée, Anne (lauréate d’un Academy Award®) Olivia Colman) tente d’embaucher. Mais elle ne peut pas continuer à s’occuper de lui seul, et la compréhension d’Anthony sur la réalité et son sens de soi commencent bientôt à se défaire, faisant de lui le narrateur peu fiable de sa propre histoire. Parfaitement adapté de sa pièce primée du même nom, et ancré par deux performances spectaculaires, l’étonnant premier film de Florian Zeller est une réflexion profondément émouvante et empathique sans compromis sur la façon dont la maladie peut tout dépouiller de ceux qui sont affligés et de ceux qui sont les plus proches d’eux. . Une version de Sony Pictures Classics.

MINARI

dir. Lee Isaac Chung (États-Unis), 2020

Première côte est

Une histoire tendre et passionnante sur ce qui nous enracine, MINARI suit une famille coréo-américaine alors qu’elle déménage dans une minuscule ferme de l’Arkansas à la recherche de son propre rêve américain. Au milieu de l’instabilité et des défis de cette nouvelle vie dans les Ozarks accidentés, la dynamique de la maison familiale change complètement avec l’arrivée de leur grand-mère sournoise, grossière mais incroyablement aimante. Une évasion au Festival du film de Sundance de cette année, et ancrée par une performance sincère de Steven Yeun (BURNING, Les morts qui marchent), MINARI du réalisateur Lee Isaac Chung montre la résilience indéniable de la famille et ce qui fait vraiment une maison. Une version A24.

NEUF JOURS

dir. Edson Oda (États-Unis), 2020
Première côte est

Vivant dans un avant-poste isolé dans un royaume métaphysique inconnu, Will (Winston Duke) est chargé d’observer ceux qui vivent leurs jours sur Terre. Lorsqu’un événement tragique inattendu laisse un poste vacant pour une nouvelle vie, Will doit soigneusement réduire cinq candidats potentiels en une seule âme digne: le gagnant a la possibilité de naître, tandis que les autres perdent cette chance à jamais. Mais Will affronte bientôt son propre défi existentiel sous la forme d’Emma (Zazie Beetz), un candidat libre d’esprit contrairement aux autres, et il est obligé de compter avec son propre passé tumultueux. Premier long métrage extraordinaire, la pièce brillante et obsédante d’Edson Oda se débat avec l’énorme complexité de la condition humaine. Une version de Sony Pictures Classics.

NOMADE

dir. Chloé Zhao (États-Unis), 2020

Au lendemain de l’effondrement économique et sans aucune opportunité dans sa petite ville du Nevada, Fern (lauréate d’un Academy Award® Frances McDormand) emballe sa camionnette et se lance dans une vie péripatéticienne, en dehors des normes de la société conventionnelle. Alors qu’elle roule le long des autoroutes poussiéreuses de l’Ouest américain dans son camping-car abattu, elle rencontre une communauté d’individus partageant les mêmes idées (dont beaucoup sont joués par de vrais nomades) qui deviennent finalement ses mentors et amis. Inspiré du livre de non-fiction de Jessica Bruder Nomadland: survivre à l’Amérique au XXIe siècle, le dernier film de la réalisatrice Chloé Zhao (THE RIDER) est un récit passionnant de déplacement, une représentation dépoussiérée de personnes qui s’éloignent, de plus en plus loin vers les faubourgs de la société. Une version de Searchlight.

SON DE MÉTAL

dir. Darius Marder (Belgique / USA), 2019

Première côte est

Au cours d’une série de concerts d’un soir alimentés par l’adrénaline, le batteur punk-metal itinérant Ruben (Riz Ahmed) commence à souffrir d’une perte auditive intermittente. Lorsqu’un spécialiste lui dit que son état va rapidement s’aggraver, il pense que sa carrière musicale – et avec elle sa vie – est terminée. Son camarade de groupe et petite amie Lou (Olivia Cooke) place l’héroïnomane en convalescence dans une maison isolée et sobre pour sourds, dans l’espoir que cela évitera une rechute et l’aidera à apprendre à s’adapter à sa nouvelle situation. Mais après avoir été accueilli dans une communauté qui l’accepte tel qu’il est, Ruben doit choisir entre son équilibre et la volonté de reprendre la vie qu’il a autrefois connue. Utilisant des techniques de conception sonore étonnantes et innovantes, le réalisateur Darius Marder emmène le public dans l’expérience de Ruben pour recréer de manière vivante son voyage dans un monde rarement examiné. Une version d’Amazon Studios.

WANDER DARKLY

dir. Tara Miele (États-Unis), 2020

Première côte est

Dans WANDER DARKLY, un accident traumatique laisse un couple, Adrienne (Sienna Miller) et Matteo (Diego Luna), dans un état d’être surréaliste qui les emmène dans un voyage désorientant à travers la dualité de leurs moments partagés. En revivant de bons souvenirs du début de leur romance tout en naviguant dans les écrasantes vérités de leur présent, ils doivent redécouvrir l’amour qui les unit vraiment. La scénariste / réalisatrice Tara Miele offre une nouvelle perspective profonde sur la nature délicate des relations avec cette histoire émouvante sur un couple qui doit réfléchir à son passé pour faire face à son avenir incertain.

VUES DE LONG ISLAND

HARRY CHAPIN: EN CAS DE DOUTE, FAITES QUELQUE CHOSE

dir. Rick Korn (États-Unis), 2020

Première mondiale

Harry Chapin, l’auteur-compositeur primé à l’origine de tubes bien-aimés tels que «Cats in the Cradle» et «Taxi», a défini sa vie à travers sa narration et son travail humanitaire. Dans ce portrait profondément émouvant, le documentariste Rick Korn raconte le voyage extraordinaire de l’icône de Long Island – de son ascension vers la gloire à sa mort tragique et prématurée. À travers des images d’archives intimes et des entretiens avec ses célèbres amis et fans – dont Billy Joel, Pete Seeger, Pat Benatar, Bruce Springsteen et bien d’autres – HARRY CHAPIN: WHEN IN DOUBT DO SOMETHING célèbre l’héritage d’un artiste et activiste qui s’est dévoué sans relâche aux autres, et offre un appel inspirant à suivre ses traces. Une version de Greenwich Entertainment.

LES CHASSEURS DE TRUFFES

dir. Michael Dweck, Gregory Kershaw (Italie / USA / Grèce), 2020

À la fois intime et visuellement opulent dans sa narration, THE TRUFFLE HUNTERS dépeint de manière exquise une façon plus simple mais menacée de vivre en harmonie avec la nature. La truffe blanche d’Alba, l’ingrédient le plus cher du monde, est restée pendant des siècles un bien insaisissable et précieux. Extrêmement rares et difficiles à trouver, les seuls à maîtriser le secret de la chasse sont une communauté décroissante d’hommes italiens vieillissants et de leurs chiens spécialement dressés. Réalisé de main de maître par Michael Dweck et Gregory Kershaw (THE LAST RACE, HIFF 2018), ce documentaire fantaisiste et charmant est une exploration passionnante d’un rituel suspendu dans le temps. Une version classique de Sony Pictures.

COMPASSION, JUSTICE ET DROITS ANIMAUX

ÉGARER

dir. Elizabeth Lo (États-Unis), 2020

À travers les yeux de trois chiens errants (Zeytin, Nazar et Kartal) errant dans les rues d’Istanbul, STRAY explore ce que signifie vivre en tant qu’être sans statut ni sécurité. À la recherche de nourriture et d’un abri, les chiens se lancent dans des voyages discrets à travers la société turque qui nous permettent un portrait sans fard de la vie humaine. Des vies disparates se croisent lorsqu’elles forment chacune des liens intimes avec un groupe de jeunes Syriens qui partagent la rue avec eux. Qu’ils nous mènent dans des rues animées ou des ruines décrépites, le regard de ces égarés agit comme des fenêtres sur les coins méconnus de la société: femmes dans des mariages sans amour, manifestants sans armes, réfugiés sans sanctuaire. Le film est une observation critique de la civilisation humaine à travers le regard inconnu des chiens et un voyage sensoriel vers de nouvelles façons de voir. Une version de Magnolia Pictures.

AIR, TERRE ET MER

JE SUIS GRETA

Première américaine

dir. Nathan Grossman (Suède), 2020

En 2018, Greta Thunberg, 15 ans, a organisé une manifestation d’une personne pour l’action climatique en installant un camp devant le bâtiment du Parlement suédois avec un simple panneau: «Grève scolaire pour le climat». À peine un an plus tard, elle se retrouve à l’avant-garde d’un mouvement mondial né de son activisme, invitée à prendre la parole dans des institutions de premier plan à travers le monde, du Parlement européen au Sommet des Nations Unies sur le climat 2019 à New York. Présentant des images candides et inédites, le documentaire de Nathan Grossman retrace à la fois son ascension fulgurante, passée d’un étudiant timide à deux nominée au prix Nobel de la paix, et l’impact indélébile qu’elle a eu sur une nouvelle génération de militants du changement climatique. Une version HULU.

CINÉMA MONDIAL

LA MONTÉE

dir. Michael Angelo Covino (États-Unis), 2019

Les meilleurs amis Mike (scénariste-réalisateur Michael Angelo Covino) et Kyle (co-scénariste Kyle Marvin) partagent un lien étroit, c’est-à-dire jusqu’à ce qu’une confession surprenante faite lors d’une pittoresque balade en VTT à travers le sud de la France menace de faire dérailler leur longue période. relation. Cette révélation lance le couple dans une odyssée épique en plusieurs chapitres, alors qu’ils naviguent dans les hauts et les bas de leur amitié co-dépendante, souvent chaotique et pourtant incontournable. Habilement raconté à travers une série de scènes intelligemment construites «à prise unique», THE CLIMB raconte de manière hilarante leur lien compliqué et inébranlable avec des parts égales d’absurdité et d’humanité. Une version de Sony Pictures Classics.

BIAS CODÉ

dir. Shalini Kantayya (États-Unis / Royaume-Uni / Chine), 2020

La société moderne se situe à l’intersection de deux questions cruciales: qu’est-ce que cela signifie lorsque l’intelligence artificielle régit de plus en plus nos libertés? Et quelles sont les conséquences pour les personnes contre lesquelles l’IA est biaisée? Lorsque Joy Buolamwini, chercheuse au MIT Media Lab, découvre que la plupart des logiciels de reconnaissance faciale n’identifient pas avec précision les visages à la peau plus foncée et les visages de femmes, elle se penche sur une enquête sur les biais généralisés dans les algorithmes. Il s’avère que l’intelligence artificielle n’est pas neutre et les femmes mènent la charge pour garantir la protection de nos droits civils.

FOU, PAS FOU

dir. Alex Gibney (États-Unis), 2020

Première américaine

Pourquoi tuons? Pourquoi certains d’entre nous tuent et d’autres résistent à la tentation? Qu’est-ce qui fait un tueur en série? Le Dr Dorothy Otnow Lewis, un psychiatre qui a examiné de nombreux tueurs en série, dont Ted Bundy, a cherché à répondre à ces questions. Ses bandes vidéo de recherche, vues ici pour la première fois, montrent des preuves de multiples personnalités formées à partir d’un traumatisme infantile. Fasciné par la capacité humaine à la cruauté, Lewis est un autre type de détective d’homicide, moins intéressé par ce qui s’est passé que par pourquoi. Une sortie de films documentaires de HBO.

ADIEU AMOUR

dir. Ekwa Msangi (États-Unis), 2019

Le premier long métrage captivant d’Ekwa Msangi est une étude poignante, tripartite et intergénérationnelle de l’expérience des immigrants. Après 17 ans, un immigrant angolais à New York accueille sa femme et sa fille lorsque leurs visas sont enfin approuvés. Lors de leurs retrouvailles, la famille doit faire face à la tension que des années de séparation ont exercée sur leurs relations. Msangi éclaire habilement la nouvelle dynamique familiale et explore toutes les façons complexes dont les gens se séparent et se découvrent à nouveau. Un regard personnel sur l’expérience en couches de l’immigration et de l’assimilation en Amérique, FAREWELL AMOR explore magnifiquement la nature des souvenirs et le sens de la maison. Une sortie de films IFC.

FIREBALL: VISITEURS DES MONDES SOMBRES

dir. Werner Herzog, Clive Oppenheimer (États-Unis), 2020

Première américaine

Dans sa dernière tentative pour mieux comprendre les mystères du monde naturel, le vénérable Werner Herzog tourne son attention vers les météores, les comètes et les astéroïdes. Retrouvant le co-réalisateur Clive Oppenheimer, avec qui Herzog a déjà exploré les volcans dans le film INTO THE INFERNO (HIFF 2016), le couple se lance dans un voyage épique et globe-trotter pour consulter des astronomes, des archéologues et des mythologues qui révèlent les divers aspects physiques et historiques. , et les impacts culturels que ces merveilles cosmiques ont eu sur Terre. Une rumination holistique sur les royaumes passés, présents et futurs, FIREBALL: VISITEURS DES MONDES SOMBRES est une exploration réfléchie des nombreuses façons dont ces curiosités célestes ont agité l’imagination humaine. Une version originale du film Apple.

GUNDA

dir. Victor Kossakovsky (Norvège / États-Unis), 2020

Dans un exploit remarquable de réalisation de films de vérité, le documentaire Victor Kossakovsky nous plonge doucement dans la vie d’une ferme norvégienne à travers des rencontres intimes et sans bobinage avec deux vaches intelligentes, un voleur de scène, un poulet à une patte et la majestueuse Gunda – la mère éponyme truie qui a récemment donné naissance à un groupe de porcelets turbulent. Tourné en noir et blanc à la texture nette, et évitant tout dialogue ou musique, Kossakovsky raconte leur joie et leur douleur avec beaucoup d’empathie et de respect. Exécutif produit par Joaquin Phoenix, GUNDA recalibre avec émotion notre univers moral et nous rappelle la valeur intrinsèque de la vie et le mystère de tous les êtres animaux.

SE

dir. Phyllida Lloyd (Irlande / Royaume-Uni), 2020

Première côte est

À la suite d’une relation de violence physique et d’une crise du logement imminente, la mère célibataire irlandaise Sandra (Clare Dunne) a du mal à offrir à ses deux jeunes filles un foyer sûr et heureux. Tentant de se libérer de son mariage toxique et déterminée à créer une certaine stabilité et sécurité pour sa famille, Sandra entreprend de construire sa propre maison à partir de rien. Avec peu de revenus et pas d’économies, Sandra doit compter sur sa propre ingéniosité et la générosité de ses amis pour faire de ce rêve ambitieux une réalité. Mettant en vedette la direction précise de Phyllida Lloyd (MAMMA MIA !, THE IRON LADY), HERSELF est le récit inspirant d’une communauté qui se rassemble pour soutenir le combat d’une femme pour l’indépendance. Une version d’Amazon Studios.

ROSE JOUE JULIE

dir. Joe Lawlor, Christine Molloy (Irlande / Royaume-Uni), 2019

Première américaine

Désireuse d’en savoir plus sur son passé mystérieux, l’étudiante vétérinaire irlandaise Rose (Ann Skelly) se rend à Londres dans l’espoir d’établir un contact avec sa mère biologique Ellen (Orla Brady), une actrice de télévision à succès. Dans le processus, elle découvre la vérité choquante sur la nature troublante de la façon dont elle est venue dans ce monde, la plaçant sur une trajectoire de collision violente qui menace de détruire son sentiment déjà fragile de sa propre identité. Avec des performances parfaitement calibrées et une direction exquise de Joe Lawlor et Christine Molloy (MISTER JOHN, HIFF 2013), ROSE PLAYS JULIE est un thriller angoissant, à combustion lente, aussi précis qu’imprévisible. Une sortie de mouvement cinématographique.

UNDINE

dir. Christian Petzold (Allemagne / France), 2020

La légende veut que si la nymphe de l’eau Undine tombe amoureuse d’un humain et qu’il devient infidèle, elle doit le tuer et retourner à l’eau. L’auteur acclamé Christan Petzold (PHOENIX, TRANSIT) s’appuie sur ce mythe dans son récit enivrant et fascinant d’amour gagné et perdu, imprégné de réalisme magique. Undine (une fantastique Paula Beer) travaille comme historienne de la ville de Berlin. Lorsque son petit ami la quitte, son monde semble se détacher de son axe, mais quand elle tombe subitement amoureuse d’un autre homme (Franz Rogowski), elle ose espérer que cette nouvelle romance puissante brisera enfin la malédiction. Hypnotique et envoûtante, UNDINE est une histoire d’amour pas comme les autres. Une sortie de films IFC.

US KIDS

dir. Kim A. Snyder (États-Unis), 2020

Première à New York

Lorsqu’un homme armé est entré au lycée Marjory Stoneman Douglas le jour de la Saint-Valentin 2018, des images horribles de la fusillade au lycée la plus meurtrière de l’histoire des États-Unis sont rapidement apparues. Au lendemain du massacre, les étudiants s’unissent dans leur frustration face à l’inaction des élus. Au cours du mois suivant, leurs actions se transforment en mouvement national March For Our Lives, la plus grande manifestation de jeunes de l’histoire américaine. La réalisatrice Kim A. Snyder (NEWTOWN), lauréate du prix Peabody, suit les militants adolescents alors qu’ils se battent pour le contrôle des armes à feu et obligent le système politique à agir. Perspicace et stimulant, US KIDS fait la chronique d’une nouvelle génération de jeunes leaders et de leur remarquable dévouement à apporter le changement.

TRUMAN & TENNESSEE: UNE CONVERSATION INTIME

dir. Lisa Immordino Vreeland (États-Unis), 2020

Première côte est

Le dernier documentaire de Lisa Immordino Vreeland (LOVE, CECIL, HIFF 2017) est un portrait intime et franc de deux sommités de la littérature américaine – Truman Capote et Tennessee Williams. Jim Parsons (exprimant Capote) et Zachary Quinto (exprimant Williams) recréent avec amour cette relation compliquée à travers les écrits personnels du couple, résumant leurs débuts d’amitié ainsi que les éventuelles critiques sans réserve qu’ils ont échangées. Rassemblé de manière convaincante à partir d’images et de photographies d’archives, TRUMAN & TENNESSEE: UNE CONVERSATION INTIME capture dans leurs propres mots un tableau fascinant de deux artistes brillants qui ont collaboré et sont entrés en collision dans leur quête de créativité.

CONCOURS DOCUMENTAIRE

COLLECTIF

dir. Alexander Nanau (Roumanie / Luxembourg), 2019

Première côte est

Après qu’un incendie meurtrier dans une discothèque de Bucarest a tué des dizaines de personnes, le gouvernement roumain a promis que les plus de 100 citoyens blessés recevraient un traitement immédiat et substantiel. Mais dans les mois qui ont suivi, ceux qui avaient ce qui semblait être des blessures traitables sont morts inexplicablement, ce qui a incité un groupe improbable de journalistes à ouvrir une enquête. Le scandale qu’ils découvrent atteint les plus hauts niveaux du gouvernement, menant à des manifestations de masse dans toute la Roumanie et au renversement du Premier ministre. À la suite de l’enquête au fur et à mesure de son déroulement, le documentaire révélateur d’Alexander Nanau est une accusation puissante de corruption gouvernementale et un hommage à ceux qui travaillent sans relâche pour découvrir la vérité. Une version de Magnolia Pictures.

JE SUIS UNE VILLE

dir. Mischa Richter (États-Unis), 2020

Niché au bout d’une péninsule isolée et protégé par un banc de grands requins blancs, se trouve Provincetown, MA – un village de pêcheurs historique de la Nouvelle-Angleterre devenu une colonie artistique dynamique. Dans ses débuts documentaires, l’artiste local Mischa Richter rédige une magnifique lettre d’amour à la communauté libre d’esprit que sa famille a appelée chez elle depuis près de 100 ans. Une cinématographie luxuriante de 35 mm entrelacée, de la poésie et des conversations intimes avec les habitants divers et vifs – des pèlerins et pêcheurs aux drag queens et guides spirituels – I AM A TOWN est une méditation lyrique sur les personnalités qui définissent cette communauté balnéaire.

TEMPS

dir. Garrett Bradley (États-Unis), 2020

Fox Rich est un combattant. L’entrepreneur, abolitionniste et mère de six garçons a passé les deux dernières décennies à faire campagne pour la libération de son mari, Rob G.Rich, qui purge une peine de 60 ans pour un vol qu’ils ont tous deux commis au début des années 90 dans un moment de désespoir. Combinant les journaux vidéo que Fox a enregistrés pour Rob au fil des ans avec des aperçus intimes de sa vie actuelle, la réalisatrice Garrett Bradley dresse un portrait fascinant de la résilience et de l’amour radical nécessaires pour prévaloir sur les séparations sans fin du complexe industriel pénitentiaire du pays. Une version d’Amazon Studios.

COMPÉTITION NARRATIVE

JE VOUS PORTE AVEC MOI

dir. Heidi Ewing (États-Unis / Mexique), 2020

Basé sur une véritable histoire d’amour, le premier récit de Heidi Ewing (JESUS ​​CAMP), nominé aux Oscars®, se déroule dans une intimité étonnante. Iván et Gerardo sont impliqués dans une romance clandestine alors qu’Iván, aspirant chef et jeune père, cherche des emplois mieux rémunérés dans l’industrie de la restauration macho-centrée à Mexico. Lorsque leur relation est découverte, Iván risque tout pour tenter le dangereux périple à travers la frontière américano-mexicaine, promettant à son fils et à son amant qu’il reviendra. Une histoire radieuse et longue de décennies de romance et de désir – et une vision sincère du rêve américain – I CARRY YOU WITH ME rend magnifiquement hommage à ses sujets de la vie réelle. Une version de Sony Pictures Classics.

CECI N’EST PAS UN ENTERREMENT, C’EST UNE RÉSURRECTION

dir. Lemohang Jeremiah Mosese (Lesotho / Afrique du Sud / Italie), 2019

Première côte est

Dans ses débuts de fiction saisissants et inoubliables, le scénariste-réalisateur Lemohang Jeremiah Mosese élabore une parabole séduisante du déplacement et de la résilience. Dans un petit village niché parmi les montagnes imposantes du Lesotho, sans littoral, l’octogénaire Mantoa (Mary Twala Mhlongo) se prépare à sa mort, désireuse d’être enterrée dans le cimetière vieux de plusieurs siècles avec le reste de sa famille et ses ancêtres décédés. Alors qu’elle prend des dispositions pour son enterrement, elle apprend que la communauté va bientôt être réinstallée de force afin de faire place à un réservoir, et que tout leur village, leur histoire et leurs traditions disparaîtront sous l’eau. Onirique et hypnotique, le film est une élégie expressionniste pour les choses perdues et pour la mémoire elle-même.

DEUX D’ENTRE NOUS

dir. Filippo Meneghetti (France / Luxembourg / Belgique), 2019

Première côte est

Nina et Madeleine sont deux femmes retraitées qui vivent l’une en face de l’autre. Pour le monde extérieur, y compris la famille de Madeleine, ils ne sont que des voisins, mais en réalité les deux entretiennent une histoire d’amour secrète depuis des décennies. Lorsqu’un incident inattendu intervient dans leur bonheur auparavant bienheureux, leur histoire soigneusement conçue commence à se défaire. Magnifiquement interprété par Barbara Sukowa et Martine Chevallier, le remarquable premier long métrage de Filippo Meneghetti est une pièce de chambre électrisante et captivante. Une version de Magnolia Pictures.

CONCOURS DOCUMENTAIRE COURT

3 SORTIES LOGIQUES

dir. Mandi Fleifel (Danemark / Royaume-Uni / Liban), 2020

Une méditation sociologique sur les différentes «sorties» que choisissent les jeunes Palestiniens pour faire face à la vie dans un camp de réfugiés.

PERSONNAGE

dir. Vera Brunner-Sung (États-Unis), 2020

Première côte est

L’acteur Mark Metcalf s’est imposé en jouant un éventail de figures d’autorité lésées. Aujourd’hui âgé de 70 ans, il revient sur sa vie et sa carrière dans cette méditation sur le pouvoir, les privilèges et les dangers d’être un «type».

ÊMÎCÊTÔCÊT: BEAUCOUP DE LIGNES DE SANG

dir. Theola Ross (Canada), 2020

Première à New York

Une cinéaste autochtone et son partenaire blanc réfléchissent à leurs différences de race, de culture, de classe et de genre en documentant leur parcours vers la parentalité.

LE JEU

dir. Roman Hodel (Suisse), 2020

Première américaine

Les hauts et les bas exaltants d’un match de football professionnel, le tout du point de vue vigilant d’un arbitre au cœur même de l’action.

JE SUIS GRATUIT MAINTENANT, VOUS ÊTES GRATUIT

dir. Ash Goh Hua (États-Unis), 2020

Après une séparation de 40 ans sanctionnée par l’État, les retrouvailles et la réparation de la relation entre une mère et son fils servent de méditation sur la préservation de la famille noire en tant qu’acte de résistance.

COMPÉTITION NARRATIVE COURT

LE POULET

dir. Neo Sora (États-Unis), 2020

Par un après-midi de novembre exceptionnellement chaud à New York, un jeune immigrant japonais et son cousin en visite décident spontanément d’acheter un poulet vivant à cuisiner pour le dîner.

ENTRE TÚ Y MILAGROS

dir. Mariana Saffon (Colombie), 2020

Première nord-américaine

À quinze ans, le monde de Milagros tourne toujours autour de l’affection de sa mère, jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue avec la mort la remette en question non seulement sur leur relation, mais sur sa propre existence.

GRAMERCIE

Dir. Jamil McGinnis, Pat Heywood (États-Unis), 2020

Quand Shaq, un jeune homme aux prises avec la dépression, retourne dans sa ville natale du New Jersey, son exploration du chagrin et de la fraternité se transforme en l’imagination d’une vie intérieure.

LE CIEL ATTEINT À LA TERRE

dir. Tebogo Malebogo (Afrique du Sud), 2020

Première nord-américaine

Une fois que Tau se rend compte de sa sexualité, une cascade de pensées et d’émotions s’enflamme à Tumelo.

HISTOIRE DE LA CIVILISATION

dir. Zhannat Alshanova (Kazakhstan), 2020

Première américaine

Une jeune universitaire se prépare à quitter son domicile au Kazakhstan pour un nouveau départ à Londres. À la veille de son déménagement, elle ose réfléchir à ce qui restera.

SHOWCASE UNIVERSITY SHORT FILM

DIRECTION SUD

dir. Yuan Yuan (Chine / États-Unis), 2020

Chasuna, huit ans, rend visite à son père dans la grande ville, où elle est accueillie par une mauvaise surprise.

PARACHUTE

dir. Katherine Tolentino (États-Unis), 2020

Première à New York

Wendy, une adolescente immigrée chinoise, a du mal à s’acclimater à la vie d’élève du secondaire aux États-Unis. Puis Mei-Ling arrive.

TOUR 0

dir. Sonia Ladidà Schiavone (Iceland/Italy), 2020

U.S. Premiere

A group of Icelandic boxers train for the Nordic Championship, until a serious accident risks compromising their futures—both as athletes and as young men.

TAPE

dir. Jojo Erholtz (USA), 2020

New York Premiere

A young hockey player struggles to repair her relationship with her teammate as they prepare for the team’s pre-qualifying match.

TO THE DUSTY SEA

dir. Héloïse Ferlay (France), 2020

East Coast Premiere

On a sweltering summer day, a pair of siblings try their best to catch their mother’s elusive eye.

ON THE ROAD TO FIND OUT – SHORTS

BETYE SAAR: TAKING CARE OF BUSINESS

dir. Christine Turner (USA), 2020

New York Premiere

At 93, there’s no stopping when it comes to the legendary artist Betye Saar.

BLACKHEADS

dir. Emily Ann Hoffman (USA), 2020

A young woman copes with bad therapy, a broken heart, and blackheads.

BROKEN BIRD

dir. Rachel Harrison Gordon (USA), 2020

Caught between two worlds, a biracial girl prepares for her Bat Mitzvah.

CHUJ BOYS OF SUMMER

dir. Max Walker-Silverman (USA/Guatemala), 2020

U.S. Premiere

Speaking only his native language, a Guatemalan teenager begins his new life in rural Colorado.

DAFA METTI (DIFFICULT)

dir. Tal Amiran (UK/France), 2019

Under the glittering lights of the Eiffel Tower, undocumented Senegalese migrants sell souvenirs of the monument to support their families back home.

HIRAETH

dir. Jimmy Goldblum (USA/Lebanon), 2020

U.S. Premiere

After leaving Syria on a single-entry visa to the USA, architect and artist Mohamad Hafez makes the life-changing decision to recreate the home he left behind.

source:
Stephanie Davidson
FRANK PR
[email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *